Historique

Fondé en 1907

Le 15 novembre, peu avant celui de Saas-Fee, notre club est certainement un des plus anciens de Suisse (le plus ancien étant celui de Glaris). Les fondateurs étaient de vrais précurseurs, car ce moyen de locomotion était fort peu connu en dehors des pays nordiques.Ce soir-là, 17 personnes se réunissent à Martigny dans le but commun de créer le premier ski-club valaisan. L'engouement se fait sentir de même que la volonté de partager les joies de ce sport au sein d'une société

Membres fondateurs

Georges et Jules Couchepin, Ernest Comte(dentiste), Antoine Mathey, Jules Pillet, Alphonse Perraudin, Maurice Press, H. Boulenaz, John Sauthier, A. Soutter, Ed. Mayor, Hermann Stromm, Richard Berthe, Alexandre Rizzetti, Henri Thévoz, L. Bochatey et Gratraux.

Les activités initiales du club se dirigent vers deux horizons distincts. D'une part les sorties en montagne, et de l'autre les compétitions.

Les premières, se font principalement dans la région : Forclaz, Chemin, puis Val Ferret. 

La deuxième activité du club, dès ses débuts, concerne les compétitions. Ses meilleurs coureurs se rendent à Chamonix ou à Bretaye et perçoivent des subsides. Le ski-club organise en premier lieu des concours internes puis de 1911 à 1914 un concours international avec des épreuves de ski de fond et de saut.

Les difficultés de la Première Guerre Mondiale mettent malheureusement un terme aux concours internationaux.

En tant que précurseur, le ski-club de Martigny consolide son esprit d'ouverture, puisqu'en 1911 déjà il est ravi d'accueillir en son sein la première femme, Mlle Marguerite Rausis de Martigny-Bourg.

Au début des années 1930, de nouveaux chalets sont loués par le ski-club ; Bovine et celui de la Forêt à la Forclaz. D'autres projets, tels que la construction d'un chalet à Verbier, fleurissent mais ne tardent pas à faner pour des questions de budget.

Les admissions affluent. Le club compte 137 membres en 1932 et 164 deux ans plus tard. C'est la grande époque des concours, de la compétition, des challenges. Le style change ; le ski alpin avec la descente et le slalom prennent progressivement le dessus sur le ski nordique (ski de fonds / saut) et sur le ski-alpinisme.

En 1934, pour dispenser des cours au ski-club on fait même appel à Otto Furrer14, roi Zermattois de la descente. La technique des membres se voit directement améliorée : «Ce fut à ce cours que les Martignerains apprirent réellement à utiliser leurs planches. Après trois jours d'entraînement on ne reconnaissait plus nos skieurs, tant leurs progrès étaient grands !

En 1946 la construction du chalet de Bovinette écrit l'histoire du club.

Dès le début de l'ère des remontées mécaniques, la pratique du ski voit ses adeptes augmenter d'année en année. Les peaux de phoque se mitent dans les armoires et les skis de fond deviennent la nourriture des cirons : le ski de piste est roi !